Accueil Tout sur le Miam
A propos du Miam
Notre arboriculteur - jus et cidre - Le verger de la reinette PDF Imprimer Envoyer

EARL LE VERGER DE LA REINETTE

 

Qui sommes nous ?

Le Verger de la Reinette est une structure agricole partagée entre 4

associés. Notre atelier est basé à Préaux du Perche (61), au coeur du

Perche à environ 150 kms de Paris. Nous produisons des pommes et poires

de table, des pommes à cidre à partir desquelles nous avons développé une

gamme de produits, issus de l’agriculture biologique.

 

Nos idées

-remettre en état, exploiter des vergers, et en planter de nouveaux pour les

générations futures

-fabriquer des produits naturels, issus de l’agriculture biologique, sans additif,

ni conservateur (pas de sulfite),

-développer de l’activité économique à taille humaine en milieu rural

-avoir une démarche d’équité au sein de notre activité, appliquer une juste

rémunération du travail

-privilégier les réseaux de vente à travers les commerces de proximité, les

épiceries... et ceux valorisant les produits issus de l’Agriculture Biologique

 

Notre fonctionnement

Notre atelier est un atelier ouvert. Au delà de notre propre production, nous

proposons :

-aux producteurs de transformer leurs fruits en jus afin de valoriser leur

production

-à l’association la Reinette Verte, la mise à disposition de l’atelier le temps

des week ends d’automne, pour que les particuliers viennent à leur tour faire

leur jus de pommes pour la consommation familiale.

-des prestations de façonnage

 

Nos produits

Pommes et Poires de table

Jus de fruits : pomme, pomme-cassis, pomme-orange, Philtre d’amour…

Cidre, pétillant de fleurs de sureau, vinaigre de cidre

Pommes et Poires de table

Jus de fruits : pomme, pomme-cassis, pomme-orange, Philtre d’amour…

Cidre, pétillant de fleurs de sureau, vinaigre de cidre

 
Notre éleveur - oeuf PDF Imprimer Envoyer

Laurent VINDEVOGEL est notre producteur d’oeuf. Il travaille avec sa femme Lumi près d’Amiens dans leur entreprise familiale.




Qui est Laurent ?


Laurent a tout d'abord été un agriculteur conventionnel, puis suite à une intoxication avec des produits chimiques (il a faillit en mourir), il s'est remis en question. Il a longtemps chercher sa voie, tout en continuant à travailler dans le milieu agricole, puis il a décidé de s’occuper de la ferme familiale et d’assurer la production et l’élevage de poules pondeuses bio de A à Z.
Sa femme Lumi, l’aide entre autre pour le côté administratif et pour les distributions (marchés et AMAP).
Ils veulent sortir tous deux de la filière de vente conventionnelle (centrale d’achat, supermarché...) et rétablir une vraie relation de confiance auprès des consommateurs.

Laurent et Lumi

Comment travaille-t-il ?

Le poulailler Il a agrandi et reconverti la ferme familiale qui se trouve à Pissy, il possède actuellement 32Ha dont 3Ha de pâture pour ses poules. Depuis 2 ans, toutes ses cultures sont passées en bio.
Il cultive du blé, de l'avoine, du triticale, de la féverolle et du maïs. Après la moisson, il vend ses céréales à une entreprise du département qui a un site agréé BIO pour la fabrication d'aliment bio. Cette entreprise s’occupe de broyer partiellement les céréales et de lui fournir le mélange de céréales concassées qu’il souhaite donner à ses poules. Les poules retrouvent ainsi dans leur alimentation les céréales que Laurent produit. Il y a plusieurs types d'aliments en fonction de l'âge des poules.

 

 

Ses poules et ses oeufs

Son poulailler est divisé en deux afin de pouvoir maintenir sa production d'oeuf toute l'année, en effet, une poule pondeuse a une production "optimale" pendant environ 10 mois, ce qui oblige à renouveler les animaux tous les ans.

Les poules pondeuses vivent dans des poulaillers ouvertes, avec une ventilation naturelles. Elles peuvent sortir comme bon leur semble et picorer sous des pommiers à cidre ou sur de la pelouse. Elles sont alimentées 4 fois par jour. Dans les poulaillers, le nombre maximal est fixé à 3 000 poules (contre 6 000 pour les poulaillers "en pleine air"). Les poules sont de race rustique et produisent environ 5 000 oeufs par jour. Après leur période de production, elles sont soit vendues à des particuliers, soit en abattoirs (au minimum possible).

Il possède son propre centre de conditionnement : il imprime sur chaque oeuf la DLC (Date Limite de Consommation) ce qui nous garantie une qualité optimum. De plus, les oeufs sont triés et calibrés et empaquetés dans des boîtes de 6. Il respecte ainsi les critères sanitaires européens les plus strictes. Laurent nous livrera des oeufs calibrent "Gros", frais et pondus du jour.

Depuis cette année, Laurent composte la fiente de poule afin de produire son propre engrais. Il s'est lui aussi engagé dans l'agriculture bio-dynamique depuis peu.
Les poules
 
Notre Champignonniste PDF Imprimer Envoyer

 

Angel MOIOLI champignonniste à Montesson (78)

 

Les champignonnistes de la région parisienne se comptent sur les doigts d’une main. C’est de cette main en voie de disparition que se distingue Angel Moioli. C'est depuis 1994 qu'Angel Moioli a repris les carrières familiales acquises par son grand-père dans les années soixante. Il y travaille seul mais avant de reprendre le flambeau et de se mettre à son compte il avait été pendant près de quinze ans le salarié d'un champignonniste de la région. Après avoir éculé le mode de production exclusivement destiné aux marchés de Rungis ou aux grandes surfaces  Angel Moioli destine désormais l’essentiel de sa production à la vente directe; Ses champignons sont vendus à de petits commerçants, à un Relais paysan près de Montesson et à une AMAP à Carrière sur seine. Depuis septembre 2011 il est partenaire de l'AMAP de Boulogne-Billancourt qui nous l'a fait connaître. Il n’y a que lorsque les conditions climatiques amènent une surproduction et en l’absence de débouchés de proximité qu’Angel Moioli se rend à Rungis pour y écouler son surplus.

La champignonnière : Situées sur la commune de Montesson dans les Yvelines les carrières d'Angel Moioli occupent un espace de 1500m2 creusé par une ancienne carrière de pierre. Cette exploitation souterraine permet de maintenir les champignons dans l'obscurité et de maîtriser l'humidité, la circulation de l'air et la température. La maîtrise de ces trois paramètres gage d'une production constante toute l'année.

Ce site ne lui permet pas d’accueillir tout le public qu’il souhaiterait pour lui faire connaître son métier et le voir perdurer en suscitant des vocations (pourquoi pas ?!?). Depuis de nombreuses années il cherche une carrière qui posséderait les installations adéquates pour allier production et lieu éducatif et pédagogique auprès des enfants . Pour le moment ce sont de petits groupes qui très ponctuellement peuvent avoir le privilège de découvrir ses installations.

 

La production : Angel Moioli nous propose deux variétés de champignons de Paris des blancs et des blonds (non bio mais en mode raisonné), une variété de pleurote et une variété de shiitaké toutes deux certifiées AB. Si les conditions lui sont favorables nous aurons peut-être la chance de voir arriver des pieds bleus.

 

Le mode de culture : Angel Moioli prépare ses substrats à base de compost de fumier pasteurisé dont il se fournis à la coopérative agricole du pays creillois à Saint-Maximin (60). Il y insère lui-même le mycélium (partie végétative du champignon) sur des graines de céréales pour l’espèce pied bleu. Les mycéliums des champignons de Paris, blonds et blancs, sont déjà incorporés au compost pasteurisé. Le champignonniste répartit le compost ensemencé dans des containers métalliques bâchés pour une période d’incubation d’environ quinze jours (en fonction des espèces et de la période de l’année). Dés que le mycélium a entièrement recouvert le compost, un substrat constitué de poudre calcaire et parfois additionné de tourbe est dispersé à la surface des containers. Les containers sont alors déplacés dans une cave plus fraîche (ventilée et dont la température est contrôlée) pour voir apparaître les premiers fruits.  S'en suivent deux semaines supplémentaires de surveillance accrue avant de voir arriver les premiers champignons.

Les pleurotes et les shiitaké sont préparés en cubes bâchés de compost riche en paille et pré-ensemencé par la société Eurosubstrat de Callac (22). Ils sont certifiés AB et sont garantis sans aucun produit chimique. Leur surveillance minutieuse et leur entrepôt dans les caves adaptées et tout le travail d’Angel Moioli.

 

Traitements phytosanitaires : Angel Moioli n’utilise aucun produit phytosanitaire contre le "molle" (un champignon concurrent). Il installe des rubans adhésifs et des désinsectiseurs électriques contre les moucherons. En cas d’infestation importante il peut être amené à employer un produit homologué pour les champignons de Paris qui a une action de stérilisation des larves sans les tuer mais l’emploi de ce produit reste raisonné; Seul le substrat employé pour ses champignons de Paris n'est pas certifié bio.

 

Apports nutritionnels et préparations culinaires : Les champignons contiennent peu de glucides et de lipides et sont pauvres en calories (14 à 15 Kcalories pour 100 g). Ils sont riches en minéraux (potassium et phosphore) en oligo-éléments (fer, cuivre, zinc) et en vitamines (D et K et plusieurs du groupe B). Ils sont pauvres en sodium et conviennent aux régimes sans sel. Les pleurotes contiendraient aussi des vitamines E. Les shiitakés quant à eux seraient riches de composés phenolliques aux vertus antioxidantes et ils stimuleraient les défenses immunitaires. Ils sont également source de sélénium.

Les champignons d’Angel Moioli sont récoltés tous les jours mais ne se conservent que quatre à cinq jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Les champignons de Paris peuvent se consommer crus ou cuits. En entrée ou en accompagnement d’un plat de légumes, de poissons ou de viandes.

Les pleurotes se cuisent sans être lavés mais éventuellement essuyés à l’aide d’un chiffon humide. On en retire les parties abîmées et la base terreuse. On les saisit pour ensuite réduire le feu; on peut débuter la cuisson par les pieds avant celle des chapeaux pour une cuisson uniforme (le pieds demande plus de temps de cuisson). Il suffit de les effeuiller et non de les couper pour les présenter en accompagnement de légumes ou de viandes.

Les shiitakés frais se consomment cuits. Ils sont nettoyés au moment de leur utilisation sous un peu d’eau et délicatement séchés. On leur ôte le pied si celui-ci et fibreux ou sec.

 

Contacts :

Angel MOIOLI

Champignonnière “Les Carrières”

A l’angle de l’Avenue Général de Gaulle

et du Chemin de Houilles

78360 MONTESSON

Tel. 06 09 06 21 52

 
Nos arboriculteurs - fruits PDF Imprimer Envoyer

La Maison Gaillard

 

La Maison Gaillard est installée sur le plateau des Alluets-le-Roi dans les Yvelines, à une vingtaine de km à l’ouest de Paris. Ce sont Dominique et Jean-Marc Gaillard, deux frères, qui s’en occupent. Ils ont repris en 1999, l’exploitation arboricole qu’avait développée leurs parents et grands-parents.

La Maison Gaillard est l’une des dernières exploitations arboricoles de la région d’Orgeval Chambourcy. Une petite trentaine d’hectares est cultivée avec des vergers de pommes, poires, prunes, cerises ainsi que des massifs de petits fruits rouges (framboises, groseilles, fraises…)

Les Gaillard sont en cours de conversion bio pour leurs pommes et leurs poires depuis la fin 2009.

La conversion sur les petits fruits rouges (framboises, groseilles, mûres...) a démarré au printemps 2011. Plus aucun traitement chimique n'est désormais utilisé. Les fraises ne peuvent pas être engagées dans un parcours officiel de conversion car elles sont cultivées dans des pots : une technique de culture qui n'est pas "homologuée" en agriculture biologique. Aucun traitement chimique n'est cependant utilisé. Seul cas de figure où un recours à la chimie sera envisagé : en cas d'attaque massive de punaises ternes, dont il n'aurait pas été possible de venir à bout par des traitements bio.

Les Gaillard cultivent 11 variétés de pommes, 4 variétés de poires, 4 variétés de prunes…

La Maison Gaillard a développé des partenariats avec une douzaine d’Amap en Ile de France. Elle fait de la vente sur place, travaille avec des grandes surfaces à proximité de l’exploitation, des pâtissiers et des traiteurs parisiens, de la restauration collective - elle livre depuis cet hiver la cantine de Bagneux.

Pour en savoir plus : http://www.maisongaillard.fr/index.html

Lire aussi l’article paru sur Terre Direct : http://www.terredirect.com/entreprises.php?id=244

 
Assemblée Générale 2010 PDF Imprimer Envoyer

L'assemblée générale 2010 s'est déroulée cette année au chalet le 8 mai. Pour la première fois AG et fête de l'AMAP étaient le même jour afin de réunir plus facilement nos amapiens.

Nous n'avons pas réussi à motiver tous nos adhérents, dommage...

Si vous n'avez pu vous y rendre, retrouvez tout le contenu de l'AG 2010.

 
«DébutPrécédent12SuivantFin»

Page 1 sur 2
 

En Ligne

Nous avons 74 invités en ligne